Pour l’Amour de la Langue et de la Culture Italiennes

Juin 2019

« Le très symbolique et puissant Pont Neuf de Toulouse se marie, sur sa ligne de garde, avec les bâtiments plus représentatifs et hardis de la Piazza Maggiore de Bologna, et l’eau de la Garonne inonde le grand bac de la Fontaine de Neptune. Les briques rouges sont le reflet rose au couchant, le symbole de ces deux villes pleines de culture et de joie de vivre. »

Cette image est désormais notre tout nouveau symbole, et représente le logo de notre Association. Changer le Logo ? Cette idée d’abord vue avec une quelque réticence a puis rapidement gagné même les plus sceptiques, grâce à l’envie de renouvellement et au besoin de se doter d’un symbole distinctif qui soit le nôtre et qui puisse traduire une communion avec la tradition et au même temps une spécificité culturelle.

Les liens entre la France et l’Italie remontent à très loin, on ne s’en souvient plus. Les premiers exchanges au-delà des montagnes et des eaux qui séparent ces terres proches doivent remonter, quoi que il en on dise, à bien avant l’époque des romains.
Ce n’est pas pour rien que on s’appelle entre nous «cousins», nous qui avons des liens d’affinité culturelle et d’amitié, même si parfois vivons des moments de rivalité. Il suffit de penser aux œuvres d’art qui ont passé les confins de part et d’autre, aux différents motifs d’inspiration des artistes de nos deux pays, et de visiter les terres de Nice ou de Corse, ou les villages autour d’Aoste, pour écouter et vivre la communion des langues et des cultures et pour comprendre l’étendue des racines communes.

Nous à l’Italie à Toulouse avons voulu depuis toujours mettre en évidence ces liens et faire de tout pour diffuser la langue et la culture italiennes à Toulouse, c’est la devise qui accompagne notre nouveau Logo.

Pourquoi alors choisir de représenter une ville et ne pas continuer à utiliser les symboles caractéristiques de tout le pays, comme la pizza, l’olivier ou la Vespa, ou encore le drapeau ou les peintures les plus connues des peintres italiens ?

C’est parce que notre Association se trouve à Toulouse et nous sommes enracinés dans la ville, et il n’y a rien de mieux que de se caler au niveau de la ville pour trouver des motifs évocateurs et de distinction.

Toulouse et Bologna sont jumelées depuis 1981, il devait y avoir bien des raisons pour ce rapprochement.

« Bologna la dotta », siège de la première université d’Europe. L’Université de Bologna est la plus ancienne Université d’Europe, fondée en 1088, il y a plus de 930 ans, sa présence a fortement inspiré la transformation de cette ville au fil des siècles et encore aujourd’hui, ses facultés sont reparties à travers toute la ville même si son cœur historique se trouve au nord-est de la vieille Ville.
« Bologna la grassa », qui aime bien manger et bien vivre, avec ses itinéraires culinaires qui vont de pair avec ses itinéraires artistiques et culturels dans l’imaginaire collectif. Bologne peut être célèbre pour sa prestigieuse université, ses portiques sans fin et ses charmants toits rouges. Mais surtout son exquise cuisine qui est représentative d’une bonne part de l’Italie avec des plats traditionnels à ne pas manquer, comme i garganelli ou i tortellini in brodo, gli gnocchi fritti ou le piadine, il prosciutto e la mortadella (ah le cochon !), et pas en dernier les fromages et surtout le parmigiano.

Ces deux aspects ne vous évoquent rien, ici à Toulouse ?

Nous avons décidé de fondre les symboles qui caractérisent le plus Toulouse et Bologne pour créer notre Logo, dans un ensemble évocateur des modes et des styles de vie, en rappelant le passé culturel de ces deux villes, là où la ville de Toulouse est notre habitat quotidien et celle de Bologne veut être évocatrice du lien très fort avec notre pays et la culture italienne.

Sur le nouveau Logo de l’Association vous trouvez représentés les monuments les plus caractéristiques autour de la « piazza Maggiore » de Bologna, comme « la Basilica di San Petronio », « il palazzo del Podestà », « le Torri della Garisenda e degli Asinelli ». La forme des arches du Pont Neuf évoque les arches du Palais du Podestà et de ceux qui se trouvent tout autour du centre-ville, Bologna est la ville des arches et des tours.

La Piazza Maggiore est sans doute aucun le symbole le plus fort de cette ville, ses monuments la contournent en l’identifiant de façon pérenne. A côté de la grande place il y a la fontaine de Neptune avec la grande statue du dieu qui ici est appelé le géant.

Mais on ne peut visiter Bologna sans se rendre en Piazza Grande, la petite place rendue fameuse par la chanson du même nom de Lucio Dalla, une figure de grand artiste de la musique italienne contemporaine, un auteur – compositeur très aimé qui est manqué récemment.

Beaucoup peuvent penser que piazza Grande soit la piazza Maggiore, mais ce n’est pas le cas, car elle est la petite piazza Cavour, aux petits jardins discrets, ou le grand chanteur a vécu une bonne partie de sa vie.

« Santi che pagano il mio pranzo non ce n’è
Sulle panchine in Piazza Grande
Ma quando ho fame di mercanti come me qui non ce n’è

Dormo sull’erba e ho molti amici intorno a me
Gli innamorati in Piazza Grande
Dei loro guai dei loro amori tutto so, sbagliati e no

A modo mio avrei bisogno di carezze anch’io
A modo mio avrei bisogno di sognare anch’io
La Statua di Lucio Dalla

Una famiglia vera e propria non ce l’ho
E la mia casa è Piazza Grande
A chi mi crede prendo amore e amore do, quanto ne ho”

Luigi Mollo
Président de l’Italie à Toulouse