Mai 312018
 

autour de la parution de son roman « L’Amie des jours en feu » aux Editions du Seuil, 2018
Le 7 juin 2018 de 18H00 à 20H00 /
Traduction de Nathalie Bauer
Titre original: « Le regole del fuoco« Rizzoli Editore 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elisabetta Rasy est née à Rome en 1947. Écrivaine majeure de sa génération, elle excelle à faire revivre de grandes figures féminines, y découvrant à la fois des modèles intimes et des emblèmes collectifs : Thérèse de Lisieux (La première extase, Rivages, 1987), Mary Wollstonecraft (La Citoyenne de l’ombre, Le Seuil, 2001) ou Nadejda Mandelstam (La Science des adieux, Le Seuil, 2007).

Elle a récemment publié 2 romans aux éditions du Seuil, Un hiver à Rome (2014) et L’Obscure Ennemie (2010).

Son dernier roman, « L’Amie des jours en feu », a remporté le Premio Campiello.

Elisabetta Rasy y croise ses deux veines romanesques, historiques et intimes, restituant admirablement l’atmosphère de la guerre et la fébrilité de la jeunesse, qui passe de l’angoisse de la mort à la passion amoureuse.

Printemps 1917. Engagées comme infirmières volontaires, Maria Rosa et Eugenia font connaissance dans un hôpital militaire proche du front, dans le nord de l’Italie. La première, riche et belle Napolitaine, a fui les règles bourgeoises de sa famille, la seconde, une petite provinciale du lac de Côme, entend prouver à son père qu’elle est capable de devenir médecin. Le soir elles regagnent leur chambre, anéanties par un quotidien que dominent la souffrance, l’angoisse et la mort. Malgré un premier élan de méfiance, elles apprennent à se connaître et se laissent bientôt emporter par une passion qui les transforme au point de leur insuffler la conviction qu’elles vivront ensemble, en femmes libres, une fois la guerre achevée. Mais, alors que les blessés affluent, de plus en plus nombreux, et que disparaissent autour d’elles médecins, amis, soldats, l’avenir semble aussi irréel qu’incertain.

La traductrice Nathalie Bauer a publié plusieurs romans et traduit plus de cent ouvrages italiens, dont des œuvres de Mario Soldati, Primo Levi, Natalia Ginzburg, Paolo Giordano et Michela Murgia.

 

 

 

 

Avr 122018
 

Organisé par Toulangues!

Mercredi 18 Avril à 20:3023:00 / « Le BARALEL » 9 rue Cijas, 31000 Toulouse –
ENTREE GRATUITE

Venez pratiquer l’italien ou le français et faire de nouvelles rencontres autour d’un verre ou d’une assiette dans le sympathique bar à vin le Zinzolin !

Tous les niveaux de français et d’italien sont les bienvenus !

————————–————————–

Vieni a praticare il tuo francese o il tuo italiano e ad incontrare persone nuove nell’atmosfera simpatica del bar a vini le Zinzolin davanti ad un bicchiere o un piatto!

Tutti i livelli di francese e italiano sono benvenuti!

Fév 132018
 

paru aux Editions Robert Laffont.
La rencontre est co-organisée avec RADICI – Revue d’actualité, culture et langue italiennes et sera animée par l’éditeur et journaliste Rocco Femia
Librairie Ombres Blanches – Vendredi 23 février de 18h à 20h

Entrée à la librairie gratuite / Attention places limitées.

Eric Valmir est chef du service reportages de France Inter, spécialiste (et amoureux) de l’Italie.
« Pêcheurs d’hommes » est son troisième roman après « Toute une nuit » et « Magari », publiés chez Robert Laffont. Il sera avec nous et répondra à nos questions

Mais il y a plus!!

À cette occasion, et en hommage à Lampedusa et la Sicile où se passe l’action du roman de Valmir, il y aura aussi un quatuor d’exception : Simona Rossella Boni, Cinzia Minotti, Chiara Scarpone accompagnées par Giuseppe Ponzo. Le groupe vocal et musical nous proposera, en guise d’avant gout, deux chants dont un en sicilien, issus d’une nouvelle création que bientôt ils proposerons au public français.
Un moment à ne pas rater pour aucune raison.

L’image contient peut-être : 5 personnes, personnes souriantes, personnes debout et intérieur

 

Mai 222017
 

Journée d’études organisée par l’ Irpall (Institut de Recherche Pluridisciplinaire en Arts, Lettres et Langues: http://irpall.univ-tlse2.fr/) / Université Toulouse – Jean Jaurès sur :

Contact: Orsino Margherita Responsable scientifique du programme « opéra contro »
Lieu : Toulouse – Campus du Mirail / Maison de la Recherche D30

PROGRAMME
Matin: -09h50 Accueil
Ouverture de la journée par Michel Lehmann directeur de l’Institut IRPALL
Modératrice : Giovanna Montermini

-10h00 – 10h20 Jean-Pierre Zubiate (Université Toulouse-Jean Jaurès)
«L’oeuvre enregistrée de Jean-Roger Caussimon : la chanson libertaire et l’audience confidentielle»

-10h20 – 10h40 Cécile Prévost-Thomas (Université Sorbonne Nouvelle)
« Mai 68 en chansons : héritages et filiations »

-10h40 – 11h00 Margherita Orsino / Antonella Capra (Université Toulouse-Jean Jaurès)
«Les intellectuels et la chanson aux alentours de Mai 68 en Italie, de Pier Paolo Pasolini à Dario Fo»

-11h10 Discussion
-12h00 – 13h30 Pause

Après – Midi
Modératrice : Christine Calvet

-13h40 – 14h00 Perle Abbrugiati (Université Aix-Marseille)
«Francesco Guccini : les détournements de figures littéraires, délégation de discours engagés.»

-14h00 – 14h20 Walter Zidaric (Université Nantes)
«Chanson de « lutte » pour le progrès des moeurs de la société italienne post 68 : le cas de Renato Zero »

-14h20-14h40 Pause
Modérateur : Michel Lehmann

-14h40 – 15h00 Stéphane Hirschi (Université Valenciennes)
«Le paradoxe de la lutte politique en chanson : lutte frontale ou décalée ; entre Julien Clerc, Gainsbourg, Lavilliers et Stromae»

-15h00 – 15h20 Emmanuelle Guerrero et Marc Gruas (Université Toulouse-Jean Jaurès)
« L’été fut chaud » en 1975 dans l’Alentejo : chanson engagée et réforme agraire au Portugal »

-15h20 – 15h40 Discussion

-15h40 Clôture de la journée.