Oct 092018
 

Pour le cycle de Ricordi d’Autore #3 – venez regarder un des plus grands chefs d’oeuvre du cinéma italien!
Avec Nino Manfredi, Vittorio Gasman et Stefania Sandrelli.

Achetez vite vos places!


PROGRAMME:

A’ 18:30, une soirée italianissima avec dégustation de vins italiens et les tant attendus « cannoli siciliani »de Goeffrey de « Au pied de l’etna » !

A’ 20h30: PROJECTION DU FILM

 

Juin 292018
 

// Cinéma en plein air 2018 //
Du 6 juillet 2018 au 25 août 2018 De nombreux films italiens à (re)découvrir !

« Accattone » Pier Paolo Pasolini, 1961
Jeudi 12 juillet 2018, 22h30 & Mardi 17 juillet 2018, 19h30

« Journal intime » (Caro diario) Nanni Moretti
Jeudi 19 juillet 2018, 22h00
Vendredi 20 juillet 2018, 19h30

« Le Signe de Vénus » (Il segno di Venere) Dino Risi. 1955.
Mardi 7 août 2018, 22h00

« Il Boom » de Vittorio De Sica. 1963
jeudi 23 août 2018, 22h00 & vendredi 24 août 2018, 19h30

Billetterie:
https://www.ticketingcine.fr/index.php?NC=1135&lang=fr

 

 

Juin 122018
 

à UTOPIA TOURNEFEUILLE avec le film « PROFONDO ROSSO »
(LES FRISSONS DE L’ANGOISSE)
/Dario ARGENTO

Ricordi d’Autore 2 – 29 juin – 20:00CINEMA + apèro Italien

Préventes ouvertes à Utopia Tournefeuille et à l’ American Cosmograph!
Avant la projection du film notre ami Geoffrey « Au pied de l’etna« vous proposera ses délicieuses spécialités siciliennes et Philippe de la « Cavavin Vinopotes » vous entraînera dans un voyage des sens, à travers les arômes et les couleurs d’Oenotria »
Le tout en musique « con il fantastico
» DJ D.F. Sorrow!

 

Mai 312018
 

trionfa le film : « AMMORE E MALAVITA «

« Ammore e malavita » è il miglior film italiano dell’anno.
L’edizione 2018 dei David di Donatello, iniziata con un messaggio corale contro la violenza sulle donne, ha premiato come miglior film la commedia musical dei Manetti Bros, ambientata a Napoli. La pellicola conquista 5 statuette.

Miglior regia a Jonas Carpignano per A Ciambra. La migliore attrice è Jasmine Trinca per Fortunata. La miglior attrice non protagonista è Claudia Gerini, dark lady strepitosa in Ammore e malavita. Il miglior attore è Renato Carpentieri, sontuoso ne La tenerezza di Gianni Amelio. Il miglior esordiente, premiato da Steven Spielberg, è Donato Carrisi che firma La ragazza nella nebbia. Susanna Nicchiarelli ottiene il premio per la miglior sceneggiatura originale per Nico, 1988. Miglior attore non protagonista il giovane di 88 années, Giuliano Montaldo per il film di Francesco Bruni, Tutto quello che vuoi. Premi alla carriera a Steven Spielberg, Diane Keaton e Stefania Sandrelli.

Publié par

Mai 312018
 

Jeudi 7 juin
19h30 : le verre de l’amitié offert par Cinéma Paradis : Festival du film italien Toulouse & l’équipe de l’ ABC.
20h30 : projection du dernier film des frères Taviani : ‘Una questione privata’

 

 

« Una questione privata » est le dernier film que les frères Taviani, couple de réalisateurs légendaire du cinéma italien, ont réalisé ensemble après plus de 50 ans d’une féconde collaboration couronnée notamment d’une Palme d’Or et d’un Ours d’Or

Le film est une adaptation du roman éponyme de l’écrivain et ex partigiano Beppe Fenoglio, un chef-d’œuvre posthume publié en 1963. Il explore les thèmes de la jalousie et de la folie amoureuse où vie personnelle, lutte antifasciste et pensées hallucinatoires se mêlent.
Les frères Taviani reviennent pour la seconde fois sur cet épisode emblématique de l’histoire italienne, après La Notte di San Lorenzo, sorti en 1982.

« Décédé à Rome à l’âge de 88 ans le 15 avril 2018, Vittorio Taviani avait réalisé avec son frère Paolo une quinzaine de longs-métrages, dont le plus célèbre, « Padre padrone », a reçu la Palme d’or du festival de Cannes en 1977. Avec cette disparition, le septième art italien perd un de ses plus brillants cinéastes ainsi qu’un duo incontournable, tant les deux frères étaient indissociables :
« Nous ne voyons pas comment nous pourrions travailler l’un sans l’autre. (…) Tant que nous pourrons mystérieusement respirer au même rythme, nous ferons des films ensemble ».

« Le cinéma est ma vie parce que sinon je serais seulement un fantôme et tous les rapports avec les autres se dissoudraient dans le brouillard » – Vittorio Taviani »

 

 

Mai 282018
 

à La Cinémathèque de Toulouse du 1er > 30 juin 2018
Le Parrain
1ère partie: Dimanche 3 juin 2018, 16h00
2ème partie: Samedi 9 juin 2018, 20h00
3ème partie: Samedi 16 juin, 20h00

En 1971, la Paramount porte à l’écran le best-seller de Mario Puzo. Ne croyant guère au projet, elle accorde un budget de 2 millions de dollars et confie la mise en scène à un débutant : Francis F. Coppola. Celui-ci impose un acteur réputé incontrôlable : Marlon Brando. Dès sa sortie, le film remporte un succès colossal et décroche trois Oscars dont celui du Meilleur acteur, que refusera Brando en signe de protestation contre l’image négative du peuple indien dans les films hollywoodiens.
« L’histoire de Vito et Michael Corleone, l’histoire d’un chef mafieux sur le déclin et de son fils, héritier d’un trône qu’il ne voulait pas. La face cachée du crime organisé et l’ampleur et le souffle d’un opéra. Un chef-d’œuvre ! »

Mai 242018
 

L’édition 2018 du Festival de Cannes remet sur le devant de la scène la nouvelle génération du cinéma italien️

 

 

 

 

 

 

 

Marcello Fonte – Prix d’interprétation masculine pour « Dogman »de Matteo Garrone
Alice Rohrwacher – Prix du Scénario pour « Lazzaro Felice » / « Heureux comme Lazzaro »

– Élevé dans les taudis de Reggio di Calabria, Marcello Fonte confie que son père, simple paysan, était un « acteur-né ». S’il était « encore en vie, il serait à sa place sur le tapis rouge »! L’acteur calabrais a joué de petits rôles de figurants et puis au hasard d’un spectacle organisé dans un centre social où il travaillait, il se fait remarquer par Matteo Garrone. « Nous étions en plein casting, dans un centre social où une compagnie d’anciens détenus faisait des essais pour une pièce de théâtre. Marcello était le gardien, il dormait dans ce centre. Il écoutait les essais du spectacle, et un jour l’un des anciens détenus a eu un malaise, et il est mort. Il a pris sa place, il a fait le casting pour le film, et il a été choisi », a expliqué le réalisateur de « Gomorra ».
Marcello Fonte a été longuement ovationné, mercredi soir, par les 2300 spectateurs du Grand Théâtre Lumière!
Et il a encore ému le public, quand Roberto Benigni, en pleine forme, lui a remis son prix
….. »Da piccolo a casa mia, pioveva sulle lamiere e io chiudevo gli occhi e mi sembrava di sentire degli applausi. Ora apro gli occhi e vedo che ci siete voi: sento un calore come in famiglia, mi sento a casa. Credo che la mia famiglia sia il cinema e ringrazio anche la sabbia di Cannes, di cui ogni granello è importante. Ringrazio Matteo che si è fidato e ha avuto il coraggio, non so come, di darmi questo ruolo ».

 

– A’ la fin de la projection, Alice Rohrwacher était aux anges. Dix minutes d’applaudissements nourris, un sort réservé à peu de films sur la croisette!
« Lazzaro felice » est seulement le troisième long-métrage d’Alice Rohrwacher! En 2014, les spectateurs découvraient son univers, avec son film Les Merveilles, récompensé du Grand Prix à Cannes.
« Lazzaro felice »est une fable sociale et engagée, d’après les critiques, qui raconte l’histoire d’un jeune paysan vivant dans une communauté rurale du Latium, encore soumise à une société féodale, où une famille noble traite les paysans comme des esclaves modernes.