Juin 122023
 

«Mi limitavo ad amare te» di Rosella Postorino, Feltrinelli

«Come d’aria» di Ada D’Adamo, Elliot

«Dove non mi hai portata» di Maria Grazia Calandrone, Einaudi

«La traversata notturna» di Andrea Canobbio, La nave di Teseo

«Rubare la notte» di Romana Petri, Mondadori

Mai 302023
 

Du 6 au 8 octobre prochains, le 15e festival Toulouse Polars du Sud vous emmène en Italie…d

https://www.toulouse-polars-du-sud.com/festival-2023

Giancarlo De Cataldo , l’un des maîtres du roman noir italien, sera le parrain de l’édition 2023 et sera aussi entouré de plus de cinquante auteur(e)s français(es) et étranger(e)s que nous vous ferons découvrir peu à peu d’ici octobre.

Présents aussi Gioacchino Criaco et Fabiano Massimi

Le 6 octobre, à l’université Toulouse Capitole: rencontre avec l’écrivain organisée par Giovanna Montermini

Au programme du 6 au 8 octobre, dédicaces d’auteurs, remises de prix littéraires (le prix Violeta Negra Occitanie, le prix Thierry Jonquet de la Nouvelle, le prix de l’Embouchure…) mais aussi tables rondes ou encore entretiens plus intimistes au « Parloir » – certaines de ces rencontres seront accessibles en langue des signes française – ainsi qu’une journée professionnelle sur le thème : « Le polar italien contemporain ».Comme le festival, c’est aussi la découverte du polar sous toutes ses formes, de nombreuses animations vous seront proposées : initiation au jeu de rôle, stage d’écriture, jeux dédiés au jeune public… Plusieurs expositions seront aussi à découvrir sous les chapiteaux.

Oct 182022
 

Club de Langues de Tournefeuille: le 9 novembre 2022 au Phare di Tournefeuille, Salle Rouge, 20:00

Un buffet style « Auberge espagnol, clôturera la soirée
Elle nous parlera de son dernier roman « Chi dà luce rischia il buio« , sorti en Septembre 2022, Editions Rizzoli.
Le livre est déjà en vente à la librairie « Ombres Blanches »
h

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Una volta è abbastanza » (2019, Rizzoli) e « Chi dà luce rischia il buio » (2022, Rizzoli) sono i due romanzi di Giulia Ciarapica che hanno l’obiettivo di descrivere la comunità marchigiana del centro Italia. Entrambi i romanzi hanno come protagonisti le famiglie Verdini e Betelli, ma soprattutto le due sorelle Annetta e Giuliana, e Valentino, marito di quest’ultima.

La saga famigliare non si limita soltanto al racconto di una comunità, ossia quella di Casette d’Ete, ma vuole raccontare soprattutto l’epopea dei calzolai marchigiani, il loro percorso di crescita a partire dal 1945 fino ad arrivare al 1974. Si raccontano infatti gli anni del dopoguerra, del boom economico e anche una parte degli anni di piombo.

Un racconto storico ma in cui, chiaramente, il senso della famiglia e dei conflitti generazionali è molto forte.

Lavoro, famiglia, vita di provincia e i fantasmi del passato sono i temi centrali di questo lavoro, che nasce con l’intento di colmare un vuoto narrativo: descrivere le Marche e l’imprenditoria calzaturiera.

L’autrice Giulia Ciarapica insegna critica letteraria alla Scuola Passaggi. Collabora con le Scuderie del Quirinale seguendo il gruppo di lettura Il filo nascosto. Scrive sul “Foglio” e si occupa di libri sui social.

Nel 2018 ha esordito nella saggistica con « Book blogger. Scrivere di libri in Reete: come, dove, perché » (Cesati Editore).

Nel 2019 è uscito il suo romanzo d’esordio, Una volta è abbastanza (Rizzoli), finalista al Premio Flaiano under 35, vincitore del premio Zocca giovani – Marco Santagata e del Premio Viva Gioconda – Salvatore Fiume opera prima.

Sep 052022
 

FESTIVAL POLAR DU SUD: Direction l’Italie avec l’un des maîtres du roman noir italien, Carlo LUCARELLI

TRÈS BELLE SOIREEE à la Cave Poésie, 71 Rue du Taur, 31000 Toulouse, LE VENDREDI 7 OCTOBRE à 19H00

A l’occasion du festival, il a présenté « Une affaire italienne », roman qui signe le retour de De Luca, commissaire de renom pendant la période fasciste, qui revient incognito, après 5 ans sur la touche, pour une enquête dans la Bologne de l’après-guerre. Ce roman, paru aux Editions Métailié, obtenu le prix Violeta Negra Occitanie 2022.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour en savoir plus sur l’auteur et ses œuvres, rendez-vous sur notre site internet : https://www.toulouse-polars-du-sud.com/carlo-lucarelli

Né à Parme en 1960, il vit non loin de Bologne où il situe nombre de ses livres. Chroniqueur, scénariste, dramaturge et animateur de télévision, il a publié de nombreux romans, polars et autres nouvelles. Il écrit également des scénarios de BD et anime une célèbre émission de télévision sur des affaires non résolues. Il fait ses débuts littéraires en 1990 avec le premier volet de la série du commissaire De Luca, « Carte blanche ». Viendront ensuite trois autres séries de polars mettant en scène l’inspecteur Coliandro, l’inspecteur Grazia Negro (notamment « Almost Blue », adapté au cinéma par Alex Infascelli en 2000) et le Capitaine Colaprico. A noter également parmi ses œuvres « Laura de Rimini », « L’île de l’ange déchu », ou encore « Meurtre aux poisson rouges », écrit à quatre mains avec le maestro Andrea Camilleri.
Mai 022022
 

Le 10 mai 2022 de 19h00 à 20h00

Librairie de la Renaissance
Valerio Varesi vient nous présenter son septième roman publié en France, le tout nouvel opus des aventures du commissaire Soneri, La Main de Dieu aux éditions Agullo.
Sous le plus vieux pont de Parme, le corps d’un homme émerge du rivage boueux. Il a été assassiné, puis jeté à l’eau on ne sait où et emporté par le courant. Le commissaire Soneri, se fiant comme toujours à son instinct, décide de remonter le fleuve. Par un après-midi froid et pluvieux, son voyage vers les origines l’amène dans un village isolé des Apennins, près d’un col autrefois parcouru par les marchands et les pèlerins et désormais fréquenté par les vendeurs ambulants non européens et les « mules » de la drogue. Les villageois parlent peu et à contrecœur, l’hostilité envers l’étranger, qui plus est le flic, est évidente.
Soneri découvre malgré tout l’identité de la victime – un entrepreneur local riche et redouté – dont le nom est lié à un violent conflit d’intérêts sur l’avenir de ces montagnes. Au fil des jours, l’enquête devient de plus en plus inquiétante, tandis que le commissaire s’échine à trouver la bonne piste parmi des chemins impénétrables qui se perdent dans un paysage intact de neige, d’arbres et d’eau. Dans ce décor qui le fascine et le bouleverse à la fois, il croise des personnages bizarres, rassemblés dans une sorte de communauté des bois, et un prêtre dérangeant à la foi subversive, confiné par punition dans ce lieu oublié de Dieu…
Rencontre en partenariat avec Toulouse Polars du Sud.

Mar 042022
 

L’activité des Vendredis D’AUTEUR du mois de Mars est dédiée à l’écrivaine Michela Murgia.
Maria e Daniela discuteront avec vous du dernier texte sorti en Avril 2021: «Stai Zitta»,

Stai zitta

Ormai siete dappertutto

Come hai detto che ti chiami?

Brava e pure mamma!

Spaventi gli uomini

Le donne sono le peggiori nemiche delle altre donne

Io non sono un maschilista

Sei una donna con le palle

Adesso ti spiego

Era solo un complimento

Sono solo parole

Il s’agit seulement de mots? La réponse dans le pamphlet de Michela Murgia.

Si vous avez lu le livre, ou vous avez simplement envie d’en discuter, inscrivez-vous à la deuxième rencontre et vous pourrez discuter de ce texte et aussi de l’auteur!

Vendredi 18 avec Maria Calpini à 18h30
ou
Vendredi 25 avec Daniela Jannace à 15h

Vous pouvez choisir donc de participer, au choix, à l’une des deux séances au 35 ter rue G. Péri, Tlse

PARTICIPATION PAR SEANCE : 5€

RESERVATION OBLIGATOIRE litalieatoulouse@orange.fr / 05 61 99 68 82

Michela Murgia, née le 3 juin 1972 à Cabras en Sardaigne, est une romancière et une femme politique italienne, qui a été candidate à la présidence de la région Sardaigne lors des élections régionales de 2014. Elle fait partie de la Nouvelle vague littéraire sarde.

Le frasi citate sopra sono solo alcuni dei capitoli che dividono questo breve pamphlet ricco e argomentato, che è nato da un episodio increscioso che ha riguardato l’autrice, Michela Murgia, quando su Radio Capital è stata messa a tacere con il ripetuto “stai zitta”.
La stessa Murgia afferma: “Agli uomini nessuno chiede di tacere le loro riflessioni interiori, anzi sono cos’ sollecitati a condividerle. Invece al sesso femminile è consigliato di fermarsi alla fase del pensiero afono“.
In questo mondo così vuoto le parole assumono un significato importante capaci di farci sparire dai luoghi pubblici, dalle professioni, dai dibattiti e dalle notizie, e a volte a causa di parole ingiuste si muore nella vita quotidiana, dove il pregiudizio che passa per il linguaggio uccide la nostra possibilità di essere pienamente noi stesse.
Con questo si vuole evidenziare il potere del linguaggio e la sua ingiustizia nei confronti delle donne mettendo il risalto il maschilismo dominante e militante.
E certamente che esistono ancora tantissimi pregiudizi e certi comportamenti nei confronti delle donne che sembrano di routine semplicemente perché li abbiamo sempre visti, ma questo dovrebbe far riflettere che non siano giusti

L’ambizione dell’autrice ( e di tutte noi) é che tra dieci anni una ragazza o un ragazzo, trovandolo su una bancarella, possa pensare sorridendo che per fortuna queste frasi non le dice piú nessuno.